Rétention des eaux d'extinctions d'incendies

Les risques de pollutions agricoles et industrielles engendrées par un incendie sont liés à la gestion de l’eau et des liquides utilisés pour combattre le feu. En effet, pour protéger la nature, il convient d’empêcher le ruissellement des eaux d’extinctions d’incendies pour que les polluants qu’elles véhiculent ne s’infiltrent pas dans les sols. Ceci est d’autant plus important pour les ICPE – Installations Classées pour la Protection de l’Environnement – qui emploient et stockent des substances à risque.

 

Fort de plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de l’extinction incendie [lien vers rubrique extinction], et sensible aux dégâts, dégradations et dommages potentiellement générés par l’eau polluée, Interalliance a été précurseur dans la prévention des risques et lutte contre les pollutions. C’est en effet bien avant la mise en place d’exigences réglementaires en la matière, qu’Interalliance et ses partenaires ont développé les premières barrières pour confiner les eaux d’incendies. La réglementation D9A leur donnera raison plus tard en validant le choix pertinent d’avoir axé leurs efforts dans ce sens. C’est donc tout naturellement qu’Interalliance propose depuis 2006 l’étude de vulnérabilité pour la sécurisation de sites.

études de cas

Stockage de produits dangereux

Suite à notre étude du calcul des volumes d’eau à confiner, Interalliance a installé 24 barrières de rétention de type pivotantes automatiques à déclenchement par sonde ATEX. Largeur d’’ouverture de 1 à 6 m.

lire plus